Blog - Routage déroutant

Il y a quelques semaine de cela (avant le confinement quoi…), je me suis penché sur mes problèmes récurrents de débit Wi-fi en testant à différents points de chez moi, etc… Et en réfléchissant sur l’avenir de mon réseau domestique

Je suis toujours en ADSL, par choix, parce que mes 17MBps me suffisent plutôt bien. Sauf que mon réseau tombait souvent à un piètre 4Mbps en Wifi ce qui reste faible, même si on considère que c’est un périphérique en 802.11g. J’ai donc testé en filaire au niveau de ma freebox et j’avais bien l’intégralité de mon débit, quelque soit l’heure, avec la bande réservée à la TV par moment. J’ai regardé les canaux Wifi utilisés par les voisins pour me placer au mieux mais rien n’y changeait. J’ai aussi modifié légèrement la position mais non toujours pas. La box avait des débits très aléatoires. Elle est vieille, avec des petits problèmes de chauffe donc je me dis qu’il faudra la changer.

Ça tombe bien, Free vient de lancer la Freebox Pop…Mais elle a un gros défaut : 2 ports Ethernet/gigabit seulement ce qui peut faire un peu juste avec déjà deux serveurs dessus. Bref, il faudra un routeur dessus. Même avec des solutions chez les concurrents de Free, ça peut être aussi nécessaire sur certaines box. Et comme je connais ce que c’est d’essuyer les plâtres sur les box de ce FAI, j’attends un peu avant de choisir ma solution et de passer à la fibre. J’ai regardé à peu près tous les tests de routeurs du marché pour en arriver qu’avec mes périphériques wifi et mon utilisation et le nombre de connexions simultanées, un bon WIFI 5 1200 sera bien suffisant. Entre TP-Link, Netgear, Linksys, mon coeur balance… Les avis sont similaires, je prends le moins cher à moins de 40 euros, je ne me ruine pas. Je le reçois et je me dis que je changerai ça le week-end d’après pour ne pas tout couper et m’attirer les foudres de madame qui évidemment voudra faire quelque chose à ce moment là

image

Sauf que deux jours après réception, la Freebox se met en rideau avec l’afficheur qui tourne, tourne, tourne mais ne se connecte pas. Hop, je partage la 4G de mon téléphone pour pouvoir travailler en modifiant au passage la temporisation de mise en veille et ça tourne pas trop mal en attendant. Je contacte le SAV en ligne via leur robot et je parviens à me faire comprendre. 3 heures après, j’ai l’avis d’incident et le fait qu’apparemment le technicien n’a rien vu dans « les noeuds du réseau »…Ils lancent un GAMOT auprès de l’opérateur historique. Vu les symptômes et la période, ça sent la mauvaise manipulation sur ma ligne suite à des travaux. Bingo, 16h plus tard, ça remarche. Sauf qu’entre temps, pas de télé en dehors de la TNT mais surtout plus d’accès aux vidéos des NAS puisque plus de réseau local qui passait par la box. J’ai donc installé le routeur à l’arrache.

J’avais déjà regardé les adresses mac des NAS pour fixer leur IP, la procédure de mise en route….Donc je déballe, je branche à part, je me connecte via le câble sur le microsite du routeur pour initialiser la bête. Supersimple à condition de connaître l’anglais et de connaître quelques rudiments de réseau. Je branche mes NAS dessus et je vais configurer le nouveau réseau wifi créé sur les différents PC, téléphones, tv pour que tout fonctionne. A peine une demi-heure plus tard, tout fonctionne et on pourra voir quelques vidéos stockées dessus, même si on pouvait aussi puiser dans la large DVDThèque. Déjà que le choix est dur et l’objet de négociations :p ! Je teste le débit et là, j’ai bien du Wifi n (puisqu’aucun terminal en wifi 5 aujourd’hui) qui est à fond. Pas loin de 75MBps en pic, c’est pas mal pour l’étage qui ramait.

video

Problème quand le réseau de la freebox est revenu, le routage était forcément perturbé car des adresses IP devaient être décalées sur le second routeur. Donc obligé de revoir la config freebox en ligne, la rebooter et j’avais à nouveau le bon réseau. Sauf que sur un NAS j’avais fait la connerie de fixer une adresse IP. Avec le changement de plage, plus moyen de la voir et j’ai donc du débrancher du routeur pour attaquer en direct la config, mettre à nouveau en DHCP auto et tout à refonctionné. Dans le nouveau routeur, j’ai remis les adresses IP fixe pour les adresses MAC des NAS dans la rubrique … DHCP et tout fonctionne. Madame ne peste plus sur les débits aléatoires cette fois et je suis prêt pour mettre n’importe quoi devant le routeur.

Car j’ai testé à nouveau le réseau avec speedtest et nperf et j’ai à nouveau le max de la connexion adsl visible en wifi…sachant que maintenant c’est le réseau ADSL qui est le goulot d’étranglement. Bref, maintenant, il faut que je me décide sur la fibre, le forfait et là, je ne suis vraiment pas en phase avec des offres soient bourrées d’options plus ou moins imposées, soient avec un service de merde, soient avec des services dont je me fiche royalement (par exemple la ligue 1 ! ). Pour avoir juste la fibre avec un truc simple, c’est pas gagné. En plus la Freebox pop a du Android dedans et ça ne me plaît pas trop, déjà que j’ai du filtrer tout ce qui entrait et sortait de mon téléphone. J’ai abandonné l’idée de passer par un routeur 4G, dont j’ai pu voir toutes les limites en Tethering (partage de connexion). Tortueuse est la route du client dans le choix de son forfait réseau aujourd’hui, puisqu’il faut ajouter le fait que l’on bénéficie d’offres promotionnelles sur son forfait mobile.

La solution de facilité, c’est de rester chez son FAI…sauf qu’au petit jeu des promotions, on est perdant puisqu’aucun ne récompense la fidélité (ce qui était avant un peu le cas avec le piège de la durée pour la restitution de la freebox). Sinon, je me barre de Free, je passe momentanément chez un autre sur du sans-engagement pendant le temps de promo, je reviens chez free avec une promo ensuite, et ainsi de suite. Si c’est pour encore galérer pour avoir une ligne fonctionnelle, non merci, car autant c’est simple pour du mobile avec la portabilité, autant là, il y a de la bonne vieille intervention physique qui va au delà de l’envoi de carte SIM dans une enveloppe. Bilan, je vais sûrement contribuer à financer le prochain château de Xavier Niel ou sa prochaine acquisition dans la presse.

image2

l’interface tp-link… faut aimer le bleu

Mais bon, dans tout ça, c’est quand même beau le progrès puisque les interfaces des routeurs sont mobile-friendly… A condition de ne pas demander de config avancée évidemment. Par exemple, pour les adresses MAC, il faut connaître…Mais vous me direz que quand on a un NAS, on est déjà dans l’utilisateur avancé, sinon c’est dans la box qu’il est le NAS. Il n’y a que des fous comme moi qui ont encore des disques durs et pas du cloud un peu partout avec du streaming le tout géré avec des périphériques uniquement sans fil. C’est effectivement là que tu comprends mieux la pub Wifi6 d’un autre opérateur où il n’y a aucun port supplémentaire au cul du truc, du réseau MESH c’est à dire un petit réseau de bornes pour bien être sur de t’en prendre plein la gueule à toute heure.

Et je n’ai pas trouvé non plus les chiffres de conso électrique des nouvelles box internet, parce que ça aussi ça participe à mon choix. Parce qu’un petit routeur, une box, des bornes, ça finit par bouffer et en plus ça chauffe pour l’hiver, c’est pas génial ? Il y a décidément bien du travail avant de transiter dans une nouvelle ère..

le clip

Written on November 14, 2020
Categorie : geek
Tags : blog,matériel,réseau,tuto