Tuto - Mieux comprendre Peertube, l'alternative (libre) à Youtube

Peertube propose d’héberger sur différentes instances, les vidéos, comme un Youtube décentralisé. Framasoft a bien travaillé pour proposer un produit plutôt proche en ergonomie du modèle de Google. Mais il reste du chemin à faire pour tout comprendre et se l’approprier.

PeerTube n’est pas une seule plateforme d’hébergement vidéo avec un unique groupe de règles : c’est un réseau de dizaines d’hébergeurs interconnectés, et chaque hébergeur est composé de personnes et d’administrateurs différents. Vous n’aimez pas certaines règles ? Vous êtes libre de rejoindre l’hébergeur de votre choix, ou mieux encore, être votre propre hébergeur avec vos propres règles !

S’inscrire sur une instance

Il faut d’abord rejoindre une instance de votre choix. Je préfère une grosse instance qui ne disparaîtra pas tout de suite plutôt que l’instance d’un “ami” qui peut changer d’avis dans un ou deux ans, surtout qu’on ne déménage pas des vidéos comme des posts de réseaux sociaux. La liste des instances disponible est ici : https://joinpeertube.org/fr/#register . Votre nom sur le réseau sera donc votre pseudo suivi par @ et l’adresse de l’instance. iceman75@peertube.social, par exemple pour moi. C’est ce nom qui vous servira à vous inscrire à l’avenir.

S’abonner aux chaines

Vous pouvez voir maintenant les tendances, rechercher ce que vous voulez avec la zone de recherche. Mais vous allez voir que l’on ne s’abonne pas à un utilisateur mais à la chaîne d’un utilisateur et ça fait une petite différence. Ainsi pour l’ami Frédéric qui est très prolifique sur ce média, il faut choisir parmi une multiplicité d’abonnements. Désolé Fred, mais 2 ou 3, ça me suffit. Donc soit vous allez sur la page de l’instance de la personne et vous vous abonnez sur la chaine avec le bouton subscribe/abonner, soit vous restez chez vous et vous coller l’adresse de la chaine dans la zone recherche. Ce qui vous donnera aussi accès au bouton.

image

Vous pouvez aussi utiliser le flux RSS de la chaîne qui apparaît avec l’icône bien connu, ce qui vous permet d’avoir un seul outil pour suivre toutes vos informations et vidéos.

image

Et sur mobile ?

Si vous avez aussi un compte Mastodon (l’alternative à Twitter), et quelques autres “réseaux sociaux” libres, vous pouvez trouver intéressant d’avoir une application qui réunit tout. Dans ce cas, il y a Fedilab, disponible ici. Si par contre vous voulez bien séparer peertube dans une application spécifique, il y a Thorium, un client non officiel. Pour Fedilab, si on peut bien tout réunir, il manque la possibilité d’avoir tous les flux sur la même fenêtre, pour moi mais ça fonctionne bien avec les notifications etc… pour ceux qui le veulent, hum. Pour Thorium, impossible de m’y connecter pour l’instant car ça ne fonctionne pas avec l’instance de mon choix. A suivre mais c’est plutôt inquiétant après des mois. Donc je conseille soit le navigateur, soit Fedilab pour l’instant.

Mettre du contenu

Rien de plus simple par rapport à Youtube, si ce n’est que je vous conseille de préparer avant votre vidéo au bon format puisque cela accepte : mp4,.ogv,.webm,.mkv,.mov,.avi,.flv . Des standards quand même aujourd’hui, même si pour moi, ce ne sont que des conteneurs, pas des codecs. Le tuto sur l’envoi de vidéo mobile peut vous aider. Attention, il y a aussi des quotas par instance pour les tailles…. Google a évidemment plus de gros serveurs qui coûtent cher mais ça pousse justement à retravailler sa vidéo, ce qui est loin d’être un mal.

Bien sûr, inutile de vouloir monétiser vos vidéos sur Peertube, ce n’est pas dans le concept. Vue l’audience plus que limitée aujourd’hui, les sponsors ne se rueront pas sur vous mais c’est un choix pertinent pour héberger des vidéos personnelles ou ciblées sur la communauté du libre sans être embêté par les robots copyright du géant américain. (hein Alias). Pas de gros compte pour l’instant et d’énorme succès mais sur la longueur, le concept peut faire son trou. Et surtout l’ergonomie et les applications s’amélioreront.

Written on August 28, 2019
Categorie : tuto
Tags : Geekeries,logiciellibre,peertube,tuto,tutoriel,youtube