Web - Pauvre panda roux abandonné !

J’ai l’impression que je vais devoir de plus en plus abandonner mon ami le panda roux (firefox pour le surnom) sur mes PC et ça m’attriste. Un peu comme un ami de longue date qui ne peut plus rester…

Il faut dire que l’on se connaît depuis longtemps puisque je fréquentais son papa, Netscape Navigator. J’ai fait déjà des infidélité avec les débuts de Chrome, par exemple, mais je suis toujours revenu lorsqu’il est ressorti de ses cures d’amaigrissement. J’ai suivi sa vie nocturne (nightly, les version beta), avec de l’espoir de voir les choses s’améliorer. Mais non, mon panda a toujours ce mal chronique de manger de la mémoire, d’avoir des ralentissements sur certains sites (ce qui touche aussi chromium). Il a même du mal à suivre tout ce que les autres lui imposent. Ma vieille machine fait tout ce qu’elle peut pour l’accueillir mais il faut se rendre à l’évidence  : Il n’est plus le jeune panda fringant qui défiait Internet Explorer.

Mais je me dis quand même qu’il a besoin de se mettre au vert. Tiens, j’ai réessayé Opera, que je croyais perdu depuis son rapprochement d’avec le moteur Blink de Google. Lui aussi a fait des allers-retours, infidèle que je suis. Mais là, c’est incroyable ce qu’il est redevenu rapide, peu gourmand, efficace, avec juste le petit manque d’imposer DuckDuckGo plutôt que Qwant en moteur de recherche, et …. de ne pas être libre comme il le devrait. La mort dans l’âme, je dois bien me résoudre à préférer les chants des sirènes norvégiennes plutôt que les ronflements de mon panda.

firefox1

Tout n’est pas perdu. Il est toujours avec moi, peut-être même plus avec sa version mobile. Mais combien de possesseurs de smartphones ou de tablettes iront chercher mon petit ami roux dans un market ou un store pour remplacer leur pompe à données habituelle ? Peu je le crains. Mon petit panda trouve refuge dans ma poche, m’accompagne partout mais ne peut plus rentrer bien au chaud sur mon vieux PC devenu exsangue. Est-ce son avenir maintenant, quand on voit que sa “part de marché” ne décolle plus sur mobile ? Plus d’OS pour qu’il se réfugie et pas plus de marque à le mettre en natif. C’est un animal en voie de disparition, en effet.

J’ai peur que mon firefox finisse dans un zoo du numérique, comme son père, son grand père Mosaic, et bien d’autres de ses cousins. Je suis triste d’écrire ces quelques mots sur Opera, tout en caressant encore son encolure rousse quand il dort paisiblement sur mon chevet. Il faudra bien lui donner une descendance, vous ne croyez pas ? Non, je ne te quitte pas, petit panda, je te laisse juste te reposer un peu.

Written on January 18, 2017
Categorie : geek
Tags : blog,chrome,firefox,geek,Geekeries,mozilla,navigateur,opéra