Blog - Mauvaises Résolutions

Bon, on ne va pas se mentir mais l’hiver n’a rien de joyeux. L’ambiance n’a rien de gaie même si on se dit “wouhou, c’est la nouvelle année, bonne année….”. Ah bon, elle a été bonne celle là ? Mouais, pas si mal pour moi mais il n’y a pas que moi. Et la prochaine s’annonce mal. Si, si, je vous assure et pas que pour moi.

Outre les aspects personnels que j’ai déjà abordé et dont tout le monde se fout, il y a tout le reste. Si je passe à travers leur p*** de réforme des retraites inutile puisque les déficits sont là par des artifices comptables (“je prends ce que je veux dans l’hopital, la sécu, na na nère…mais surtout pas dans la poche des riches et puissants”), il n’en reste pas moins qu’on continue gentiment à **nous suicider à petit feu. Vous avez vu une pause à la surconsommation de noël ? Vous avez vu les gens regarder comment et où étaient produites les choses ? Vous avez vu les gens arrêter de s’acheter des fringues pour ne les mettre qu’une fois, des smartphones quand le précédent fonctionne encore ? Vous avez vu les gens arrêter de massacrer la montagne pour 8% de riches (source Credoc/observatoire des inégalités) qui vont faire du ski ? Vous avez vu des infos sur ce fossé qui se creuse entre les riches et les pauvres non seulement dans la possession mais aussi dans l’éducation, la culture, la possibilité de voyager, de vivre dans des endroits sains ? Non, rien de tout cela.

On a été gavés d’images, de messages, de publicités pour tout ça pendant presque 2 mois ! On nous a parlé de magasins qui n’ont plus de croissance, qui ne vendent plus… tout en poussant à consommer, toujours plus, encore, … tout ce qui n’est pas dans ces magasins mais dans des chaines, des licences sans âme et sans impôts. J’ai même vu des spécialistes du management de centre ville qui ne font que transformer les centres des villes en centres commerciaux à ciel ouvert avec toujours les mêmes enseignes. Par contre, j’ai moins vu d’images pour informer de la réalité de ce monde. Ah si, les catastrophes climatiques…Nos compatriotes du sud-est, du sud-ouest, de Corse ont pris cher, très cher…Les assurances n’oublieront pas de nous le faire payer aussi. Leur vision de la solidarité…Mais par contre, le lien entre ça et le reste est oublié. Voir un record de chaleur à 24 degrés à Perpignan à Noël ne me réjouit pas comme tous ces cons sur les terrasses des cafés qui pleureront leur mère cet été pendant la canicule. Voir des typhons toujours plus violents, des incendies dévastateurs, ça semble si loin. Ah si, je suis tombé sur un type à la coiffure Playmobil, Nicolas H…., un ancien ministre qui croyait en Bernadette (pas Chirac, Soubirous, celle de Lourdes..) et qui a vite compris qu’on s’en foutait bien en fait du morceau de minerais en fusion enrobé de strates. On a bien vu quelques enfants qui eux n’auront pas de vacances et pas à cause de trains… Oui, dans des pubs pour des associations caritatives qui font ce que l’état devrait faire, à la base. Tout le monde s’en fout de la nouvelle année. Tout le monde veut que son année à Soi soit bonne, pas l’année du voisin. On ne va pas se mentir, on veut du pognon, du confort, ne pas avoir de malheur dans la famille proche et ça s’arrête là. ( je suis gentil, je ne parle pas des remarques racistes de la famille, de l’homophobie des “amis” et du fascisme des voisins…enfin si un peu 😜)

Nous sommes tous égoïstes au fond. Tenez moi, grosse merde égocentrique, je suis passé à une caisse “priorité handicapée” avec 5 articles parce qu’il n’y avait plus de caisse rapide humaine (fermée juste avant que j’arrive) ou robotisée. Arrive une dame, le caddie blindé sans carte d’handicap mais qui dit qu’elle l’est…admettons. Elle me demande de la laisser passer sur un ton offusqué…Je lui dis de poser tranquillement ses articles, que je serai passé elle n’aura même pas fini, sinon je retirerai mes articles. S’il avait été moins agressive dès le début, je l’aurai même aidée. Non, ça a été un scandale, je suis passé, elle n’avait pas entamé le tiers de son chariot et demandait à la caissière de venir l’aider, vous savez la dame qui soulève l’équivalent d’un éléphant chaque jour ce qui n’est plus reconnu comme une tache pénible avec le nouveau barème de pénibilité. Force est de constater que rien n’est fait pour les personnes handicapées, entre la hauteur des caisses, la profondeur des chariots, l’absence de personnes pour aider, comme on trouve aux USA dans certaines chaines….Un métier sous-payé, au passage, pour étudiants ou retraités. Et en même temps, quand se présentent plusieurs personnes avec des handicaps, on fait quoi ? On trie selon le pourcentage de la sécu ? Parce que mes parents et ceux de ma femme sont aussi avec une carte handicapée mais n’abusent pas non plus de ce triste privilège en s’imposant coûte que coûte. Il y a assez de problème d’accès par ailleurs et des manques de places adaptées pour comprendre que nous sommes très en retard sur le sujet. Mon restaurant d’entreprise vient seulement de mettre un ascenseur pour l’accès…ascenseur qui sera surement rapidement en panne comme les autres du site. De toute façon, on s’en fout aussi des caissières, on fera bientôt le boulot nous même quand on sera pauvre, les riches se faisant livrer automatiquement par un esclave ( je devrais dire un intouchable au sens indien du terme) à vélo qui risque sa vie.

Est-ce pour me punir que depuis quelques temps, mon dos (mes cervicales en fait) me fait affreusement souffrir ? En tout cas, le spécialiste que j’ai vu m’a dit que ce n’était pas si grave…. Mon Kiné me réparera comme il a su le faire avec ces vieilles épaules usées par quelques mouvements non prévus dans la notice. Je vais avoir des oreillers en trop si j’en change pour des modèles rectangulaires. Au passage, oubliez ces conneries d’oreillers ergonomiques, à mémoire de forme, à moins que vous dormiez comme un cadavre, totalement immobiles toute la nuit, sanglés par votre compagne/compagnon qui en a marre de vous voir bouger… ou pour toute autre raison. Un oreiller bien ferme, sans plume d’animal mort que l’on change régulièrement, ça sera très bien. Bref, ça, se répare encore à mon jeune age. Ça ne fera pas un beau vieux, c’est tout, si j’atteins cet age.

image

La divine Comédie - Carte de l’enfer 1485 par Sandro Boticelli

Par contre, ce qui nous entoure se réparera aussi…mais sans nous. Nous sommes assez doués pour détruire le bien commun dont je parlais dans mes vœux de noël. Et ce qui me met un peu plus en colère, c’est ce mensonge ambiant qui oublie tous les sacrifices des générations passées pour arriver à notre système social, en plus du mensonge sur de pseudos politiques écologiques qui ne sont que communication. Ce système envié par nos voisins anglais ou allemand, on va le vendre au plus offrant, on va nous expliquer que si ça ne suffit pas, il faut cotiser chez des spéculateurs qui joueront au casino avec notre boulot de 45 ans. Ce système qui a été construit dans le sang, on l’oublie…et pas avec des LBD ou des grenades de dés-encerclement, mais à coup de charges de cavalerie et de sabres. Je ne peux pas l’oublier, oublier ces récits du grand père sur les luttes syndicales de l’entre-deux-guerres, ces saloperies qu’ont commis les grands patrons de l’époque pendant la guerre et à la libération mais qu’on a quand même réussi à contrer par ce pari du social en 1945 …Le monde est un éternel recommencement. Personne n’apprend cela dans les écoles, pas plus qu’Ambroise Croizat, Marcel Paul ou autres figures de ces services publics. Je me suis égosillé en 2017 à dire que Macron était un vieux dans un corps de jeune, un retour au conservatisme le plus sombre, un retour au 19ème siècle. Le mensonge ambiant propagé par cette secte d’arriviste baptisée LREM me met en colère, surtout en ce début d’année. Accuser de privilèges des professions qui gagnent moins de 2000 euros pendant que dans les ministères, on se gave joliment, c’est un peu fort de café ! Les collections de conflits d’intérêts sont inédites ( la dernière c’est Cédric O, ancien de Safran et secretaire d’etat au numerique qui veut faire de la reconnaissance faciale, des fois que… l’on créée des notes de citoyens à la chinoise)

La colère prédomine et pourtant j’en ferai abstraction en étant un bon petit soldat toute l’année. Mais quoi de pire qu’une colère rentrée. Ces courageux de LREM n’affichent même pas leur couleur dans le élections à venir, s’installant sournoisement comme élus dans les municipales pour investir le sénat et détruire un peu plus ce pays dans la lignée de leurs inspirateurs corrompus. Oh, pour beaucoup, en 2022 ça sera oublié et ce qu’ils disent aujourd’hui sera rangé pour faire barrage…Faire barrage à quoi finalement sinon nous même. Rien n’arrive par hasard. J’ai assumé mes abstentions, assumez vos votes maintenant, depuis oh, allez, Maastricht ? Mon premier vote tiens, celui où ma prof de géo nous avait fait décortiquer le texte sans nous influencer. Toute l’histoire était écrite et je reste pro-Européen en disant cela…juste que ce n’est pas la même Europe, pas celle du fric, ce fric qui avait mené à deux guerres mondiales. Tiens c’est un peu comme dans Star Wars quand Palpatine trahit ses soutiens de la République pour constiture un empire et avoir les pleins pouvoirs. Le côté sombre est inhérent à l’humain. Alors cette colère rentrée est mauvaise. Elle ressortira un jour… Pour moi, elle se manifestera de manière bien plus modérée que pour d’autres. Je suis vegan, animaliste, non violent, bref, ça me suffit de vivre dans mon utopie…et je participerai à ma manière à la vie de “la cité”. Faut juste ne pas pousser le bouchon trop loin….et là, avec les agressions à répétition sur le vivant, les animaux, les gens qui les défendent, ça commence à monter !

Mais aujourd’hui, je continue à vivre dans un certain luxe même en faisant plus attention. Je n’ai pas rompu avec toutes les mauvaises habitudes. Cela paraît si dérisoire de faire des sacrifices quand on voit tout le monde faire de pire en pire, notamment cette génération qui te fait un “Ok Boomer” accusateur sans regarder ses propres excès. Je n’y ai pas eu droit mais ça serait grisant de lui faire bouffer, gentiment, son smartphone et ses Stan Smith par tous les orifices. Aujourd’hui j’ai toujours en mémoire qu’autour de moi il y a des gens qui font tourner les rouages de la machine. Je n’oublie pas que dans ce pays, on paye moins les enseignants et les infirmiers que dans tous les autres pays équivalents, par rapport au salaire moyen. Ce sont eux qui peuvent arrêter le pays et le font justement face à ceux qui se croient pris en otage. Si otages ils sont, c’est de leur propre condition, obéissant toujours à des invectives d’au-dessus ou d’ailleurs. Je n’oublie pas non plus ceux qui sont morts sans rien voir de la retraite promise parce que sacrifiés pour l’enrichissement de quelques uns. Je n’oublie pas Jean-Marc, Philippe, et mes autres collègues disparus ces trois dernières années, tous comme ceux trop malades maintenant pour vivre normalement.

Si je n’ai plus envie de parler de géopolitique, j’ai compris finalement pourquoi. C’est d’une part parce que tout le monde s’en fout du monde autour de soi dans cette vague nationaliste et individualiste mondiale. Et d’autre part, je commence aussi à ressentir cette lassitude de voir des conflits, des émeutes, des montées de nationalisme dans l’indifférence. Venezuela, Chili, Honduras, Liban, Algérie, Egypte, Inde, … tant de choses s’y passent, souvent mal relatées, juste quelques images de manifestations sans s’attarder sur le fond, sur qui sont ceux qui manifestent, qui y a-t-il derrière, en face. J’ai vu même d’excellents “blogs” disparaître, des sites spécialisés avoir du mal à survivre et peu d’articles francophones pour comprendre. A la fin, je commence à ne plus chercher à comprendre, ne plus creuser les questions. La cupidité est souvent derrière tout ça, avec son pendant, le pouvoir de quelques uns, jamais l’intérêt commun. Ce n’est pas une nouveauté, un scoop mais là aussi les esprits s’échauffent.

Alors pas de bonnes résolutions, pas de plans sur la comète. Même pas de bonne année, à part pour quelques uns qui devront décoder ma carte de voeux toute personnelle. Mon Kaizen ne sera que dans le flux de cette vie qui me ballade, me guide dans les méandres toutes tracées. J’attend sereinement une fin déjà écrite avec juste le désir secret de voir ce monde nous détruire un peu plus vite que prévu, avec notre aide zélée. Voilà mon état d’esprit de ce début d’année, qui ne plaira pas à tout le monde. Il est là pour provoquer, faire réagir, individuellement sans tous ces éléments de langages et ces pensées prémâchées par des philosophes à la petite semaine. Je me calmerai peut-être dans quelques temps, jetant mes forces dans ce roman que j’ai du mal à cerner encore, ou autre chose. Le monde, lui, je vous le prédis, ne se calmera plus. Il suffira d’une étincelle dit la chanson d’un chanteur insignifiant… De ces flammes, j’espère ne rien voir, être déjà à l’état de cendres. Quelque part je serai un Néron sans ambition, chantant en contemplant ce monde qu’il a outrageusement contribué à détruire avec ses congénères, en piétinant tout sur son passage depuis des siècles.

Vivement l’année prochaine qu’on en finisse.

la video

Written on January 4, 2010
Categorie : reflexion
Tags : écologie,blog,environnement,findumonde,handicap,nouvelan,Réflexion