BD - Local de Ryan Kelly et Brian Wood (2008- 2010)

Les comics US sont d’une richesse bien plus grande que les simples super-héros. Brian Wood et Ryan Kelly en témoignent à travers cet épais volume dont le titre est très énigmatique.

Un an, une ville. Depuis qu’elle a quitté la pluvieuse Portland, Megan voyage à la recherche d’un foyer. De l’Oregon, à l’extrême ouest du continent, à Chicago en passant par Austin, Brooklyn ou encore Halifax en Nouvelle-Écosse, elle traverse toute l’Amérique du Nord et la vie d’une multitude de personnages.

Pourtant, lorsque l’on commence à lire cette suite d’histoire, on fait la rencontre d’une Megan à peine sortie de l’adolescence et qui refait la même scène jusqu’à trouver une issue à son histoire avec un junkie. Cette jeune fille est en errance perpétuelle et pourtant on a du mal à savoir quand elle va débouler dans ces suites d’histoires, de faits divers. On croise ainsi un groupe de rock qui vient de spliter, des frères se disputant un héritage et un peu plus. Mais Megan arrive toujours avec ce sourire désenchanté, en quête d’illusions qu’elle ne définit pas elle même.

Le dessin est fin, détaillé mais uniquement dans un noir et blanc du plus bel effet. Il est assez réaliste, donnant une allure de manga US, par moment. J’avais déjà apprécié les scénarios de Wood dans Demo mais je trouve ce volume plus abouti avec un dessin bien plus réussi de la part de Kelly. Avec cette allure de roadmovie feuilletonné, il captive son lecteur. On se demande où va se terminer l’histoire, si ce sera une saga, le simple récit d’une vie d’une femme de la fin du 20ème siècle, du début du 21ème siècle. Mais les deux auteurs ont le bon goût de ne pas étirer trop le récit, malgré les 300 pages. C’est un ouvrage encore très générationnel, qui parlera sans doute plus à des trentenaires et quarantenaires, quoique les maux de Megan se retrouve aujourd’hui dans les pertes de repères. Une bonne surprise !

Written on August 28, 2018
Categorie : bd
Tags : 2000s,comics,errance,roadmovie,usa