Souvenir de Gamer - Ikari Warriors (1986)

En dehors de l’épisode 1 sorti par SNK en 1986 en Arcade, on connaît peu cette série de shoot them up. Dommage, elle avait tout pour réussir…. sauf que.

J’ai découvert ce jeu par l’adaptation sur Amstrad CPC, très bien réalisée à l’époque. Le principe est simple : On est une sorte de Rambo qui va aller chercher le méchant dans une base à travers la jungle. Les ennemis arrivent par le haut et on peut tirer des balles et des grenades. Mais on peut aussi être accompagné par le frangin pour jouer à 2. Mais on peut aussi utiliser des tanks au fur et à mesure du jeu ou autres armes puissantes. Si ce n’était le jeu en défilement vertical, on pourrait se dire que c’est l’ancêtre de Metal Slug.

image

La réalisation est bonne, sans être transcendante mais le jeu fonctionne par la possibilité d’utiliser le décor pour se cacher, de ne pas tuer tout le monde mais faire une sorte d’infiltration dans certaines phases. Et puis il y a les portes avec leurs défenses qu’il faut faire sauter. J’y ai rejoué en émulation Android sur NES. Hum, c’est très difficile sans manette, je l’avoue pour être précis dans ses déplacements. La version NES n’est pas aussi jolie que la version CPC, d’ailleurs, juste pour le choix de couleur car sinon, ça reste très proche.

J’ai quand même pu progresser suffisamment dans le jeu, parce qu’on a les Continue pour cela. Vous me direz, dans la version MAME (émulation arcade), on peut aussi… Mais c’est trahir un peu l’esprit du jeu. Bon, je ne suis pas allé jusqu’aux temples. A l’époque, je me suis souvent arrêté au milieu du niveau 2, vers les têtes et déjà, c’est pas mal. Mais là, en y rejouant, j’ai découvert qu’il y avait eu des suites.

Pour le 2, disons le vite : ça n’a rien à voir puisque c’est sous le nom Victory Road qu’on le connaît. La conversion NES est assez horrible. On ne sait pas trop pourquoi ça se passe face à des aliens dans le futur mais c’est du grand n’importe quoi. Seul le principe du jeu reste le même avec évidemment un sprite plus gros. Pour le reste, c’est un titre à éviter selon moi. Il paraît qu’il est sorti sur d’autres machines comme CPC, ZX Spectrum…. J’en tremble encore.

Mais comme si ça ne suffisait pas, ils ont sorti un épisode 3… Alors cette fois on revient dans le présent et il faut sauver le président. On commence par arriver avec un tank, qui est détruit mystérieusement et …. on se retrouve avec ses petits poings face à des ennemis qui n’ont aussi que ça. Logique, quoi…. Là, on est dans un beat’em all vu du dessus, ce qui est aussi inédit qu’imprécis. Ce n’est donc plus du tout le même jeu, du moins au départ, pour les niveaux que j’ai essayé en émulation.

image

Au moins, le graphisme a été amélioré pour la NES. Mais par contre, il y a aussi eu un jeu sur SNES baptisé Ikari No Yousai, édité par Jaleco et qui a eu droit à sa conversion. Si on dirige encore un GI, le jeu est plus dans le style exploration de niveaux. Cela n’a donc aucun lien avec la série de SNK, malgré le début du nom qui veut dire… Colère. Mais bon, on peut en parler quand même, tant la série était partie dans tous les sens. Ca n’en fera qu’un avatar lointain en plus.

image2

C’est plutôt joli, sans avoir un intérêt débordant. Il y a eu des suites. L’intérêt du jeu réside dans les labyrinthes et dans la possibilité d’upgrader ses armes. En émulation, manette obligatoire pour être précis. Bon, je vais finir par acheter la manette bluetooth ultime… Si vous avez un modèle à conseiller, c’est le moment.

En attendant, ça vaut bien un longplay du premier Ikari Warriors.

la video

C’est à ce moment que tu t’apperçois que le niveau où tu arrivais étant jeune n’est qu’à un quart d’heure sur une heure de vidéo!

Written on November 23, 2017
Categorie : geek
Tags : action,geek,Geekeries,jeuvideo,retrogaming,shootthemup,1980s