Véganisme au quotidien - Hank Burger vs East-side Burgers, le match parisien

Récemment, j’ai testé (ou retesté) ces deux adresses très connues des vegans parisiens mais aussi des touristes vegans. L’occasion d’un comparatif et de trouver de bonnes idées à tester chez soi.

On associe souvent le veganisme à un mode de vie plus sain et pourtant, ce qu’on trouve le plus facilement, ce sont les restaurants de burgers, un produit plutôt associé à la “Junk food” (littérallement nourriture camelote). Il faut savoir que c’est le produit le moins risqué, le plus rentable pour s’installer comme restaurateur dans le veganisme. Je ne suis plus parisien (après une période dans le 18ème ) mais je suis encore suffisamment lié à la capitale pour y faire des escales, notamment chez les vétérinaires… Alors je me suis souvenu de la présence du Hank dont m’avaient parlé des veganactivistes lors d’une manif et j’avais testé le East-side burgers quelques mois après sa création. Le premier a maintenant 2 adresses de burgers et une de pizza, quand le second reste dans sa minuscule boutique du boulevard Voltaire. Je les avais référencé sur Joyeuxvégé…maintenant chacun les trouvera sur le site ami de L214, Vegoresto. J’aurais pu faire comme tout le monde et mettre ces critiques sur Trip Advisor mais finalement, je laisse ça aussi chez moi.

Le Hank, ici celui de la Rue Rochechouart (il y en a aussi à Lyon), mise sur une variété de Burgers avec de la sauce, de la salade, des desserts et du pain maison ou presque. En effet, le pain n’est pas fait sur place mais réalisé en exclu pour eux, si j’ai bien compris. Pas de frites ou Potatoes fraiches par contre. Avec madame, nous avons testé 2 burgers à 8,5€ : La Rockeuse (sauce crémeuse aux figues et roquette) et le Touriste (selon arrivage, ici avec une sauce bearnaise, du chou rouge…). Nous les avons accompagné de Potatoes Wedges (3€ le petit modèle) ainsi que de salade Coleslaw pour l’entrée et d’un Carrot cake pour le dessert.

photo

photo gentiment volée à ceux à qui j’ai donné des chroniques

Bonne surprise pour la salade qui est fraiche, suffisamment copieuse, pas trop saucée, croustillante à souhait. Le Touriste est par contre décevant sur un point crucial : La sauce. Cette pseudo béarnaise était bien trop vinaigrée et prenait le pas sur tous les ingrédients. Il fallait se rincer la bouche pour avoir le goût du reste du repas. Par contre, le pain est effectivement une réussite car ni trop mou, ni trop consistant. Le burger servant de base pour tous a une bonne consistance et un goût plutôt neutre. Dans la rockeuse, c’est très intéressant de trouver cette sauce aux figues, pour ceux qui aiment le sucré-salé. On a aussi un petit goût de fumé qui vient derrière et ça manquerait presque de roquette. Je trouve tout de même que la sauce n’est pas bien répartie. Les potatoes sont au niveau de très très bonnes wedges industrielles. La portion est juste correcte. Le dessert est déliceux, même si la carotte pourrait être un peu plus présente. On en sort content.

Le East Side Burgers, mise plus souvent sur un burger en série limitée. Il y a peu de choix le jour J mais si on y revient, il y a peu de chance de tomber sur les 3 mêmes variétés. Là, c’est de la frite fraîche, du dessert et de l’entrée maison. Attention, cette adresse est végétarienne et donc certains des plats contiennent du vrai fromage. Il faut bien préciser la version vegane. J’avais un excellent souvenir de ma première visite avec des frites à tomber. Un peu moins d’originalité sur les hot-dogs et sur la taille du restaurant avec sa salle en bas (escalier très raide) et sa chaleur qui n’est pas dûe qu’au sympathique personnel mais à sa cuisine ouverte. Nous avons pris une quiche maison à 3,9€, deux burgers à 8euros : Le Provencal (précédemment, nous avions testé le Marius, sa variante) avec son aioli et l’iconique East-side, le tout accompagné de frites à 3,4€ et d’onion rings, et avec des tartes façon cheesecake à 5,3€.

photo2

photo gentiment volée à ceux à qui jai donné des chroniques

Excellent surprise pour la quiche maison, même si la pâte souffre un peu d’être au frais avant d’être servie. C’est goûtu, varié et ça ne fait pas expérience culinaire vegane comme parfois. Les pains des burgers sont un peu moins réussis que ceux de Hank mais tout à fait corrects. Le burger paraît meilleur et surtout l’équilibre des ingrédients est bien meilleur; Très bonne idée que cet aioli. Le East side ravira les amateurs de classique avec son ceddar, même vegan. Les frites sont toujours aussi bonnes, fraiches et bien cuites. Les onions rings n’ont par contre rien d’extraordinaire. C’est bien, sans plus. Les cheesecakes sont consistants et bien faits mais un peu trop écœurants. Le beurre de cacahuète chocolat, par exemple a vraiment trop de chocolat. Cela dit, ça fait un goût très US! Là aussi, on en sort content.

Au moment du choix, cela dépendra. Si c’est sur place, le East side est vraiment contraignant. Si c’est à emporter, j’ai une préférence pour le East side, notamment ses frites, son meilleur équilibre dans les burgers, la possibilité de prendre des quiches bien réalisées. La différence de prix sur le burger est aussi difficile à comprendre, à part la taille de la boutique. L’un comme l’autre méritent leur succès et sont aussi parfaitement acceptables pour des non vegans. Forcément, on est bien au dessus du prix d’un Burger King ou d’un Mac Donalds mais avec des ingrédients bien plus nobles et du vegan, pas du végétarien. A noter que l’excellent Green Gourmet propose un burger plus gastronomique sur la base d’un gros champignon portobello. C’est assez facile à réaliser chez soi quand on trouve ce gros champignon de Paris.

Désolé, je suis trop gourmand pour photographier ce que je mange, comme les instagrammeurs. Alors pour voir ce que ça donne, il faudra se déplacer ou regarder sur les sites d’avis, facebook, etc…

Written on September 7, 2018
Categorie : vegan
Tags : alimentation,Culture,lifestyle,restaurant,test,végétarien,végétarisme,vegan,veganisme