Souvenir de Gamer - Grand Prix 3 (2000)

Pour moi, ça restera le jeu de formule 1 ultime, la quasi-perfection alors que ce sport mécanique me passionnait encore, à cette époque. Et pourtant, il a eu des successeurs, des concurrents…

Comme vous vous en doutez, il y a eu Grand Prix 1 en 1992 (alias World Circuit ou F1GP) que j’avais connu sur Amiga sans me convaincre totalement. Et puis, en 1995 est arrivé GP2 sur PC en DOS. Une fois l’autoexec.bat bien configuré, on pouvait avoir déjà le top de la simulation de F1 de l’époque. Le volant ne tournait toujours pas pendant la course, le tableau de bord était succin , mais les sensations étaient déjà là, même en ne jouant qu’avec un clavier. Restait alors à avoir le même sous Windows avec le volant qui tournait en même temps à l’écran et la gestion de la pluie. Ca ne parait pas, mais à l’époque, c’était une révolution.

capt

Je n’ai pas pu résister à rejouer au GP2 en DOSBox

la video

Mais ce n’est pas tout car il y avait un tout petit problème. Le jeu est sorti en 2000 mais la saison qui était dans le jeu était celle de 1998. Forcément, les puristes ont râlé … et on n’a pas tardé à voir des utilitaires pour customiser le jeu. D’abord on pouvait juste changer les noms, puis le tableau de bord. Et puis ce furent les couleurs des voitures, la géométrie des pistes. Et ça a permis au jeu d’avoir non seulement la saison 2000, mais d’avoir des mises à jours de toutes les saisons en attendant le prochain opus. En plus de ça, on a eu des fous qui s’amusaient à créer des pistes qui n’étaient pas dans le championnat. A l’heure d’Internet, ça offrait une vie énorme à ce jeu, ça le rendait encore plus beau qu’à l’origine.

Ca reste pour moi le jeu de F1 le plus jouable au clavier avec une finesse de détection (avec mon Keytronics KT2001..) incroyable. La gestion de l’usure des pneus était fabuleuse de progressivité et le moindre petit réglage influait. On pouvait évidemment partager ces réglages sur le net mais chacun a sa manière de conduire. J’ai des souvenirs fabuleux sur Spa-Francorchamp avec un réglage de fou qui permettait à la fois d’être à fond dans l’Eau rouge et d’être stable et rapide dans Blanchimont. Les amateurs comprendront. Et je vous passe les courses au Brésil sous la pluie. Le seul problème était que c’était soit la pluie tout le temps, soit le beau temps.

Un autre plaisir de ce jeu était dans la gestion d’une écurie. On pouvait jouer avec plusieurs voitures en même temps et se passer le volant. Ca donnait l’impression de gérer une équipe complète. Et avec un grand prix en temps réel, c’était vraiment l’occasion de se faire une vraie saison de championnat comme si on y était.

la video 2

Le problème du jeu était qu’il ne gérait pas les cartes 3D, alors balbutiantes. Il est alors devenu totalement démodé graphiquement et le GP4 promettait cela. Cela fait qu’aujourd’hui, il est très difficile à faire tourner sur nos machines en Windows 7 / 10 ou même en émulation. Par contre GP4 peut encore fonctionner et j’ai trouvé des updates jusqu’à la dernière saison. Mais ce fut le divorce avec Geoff Crammond qui n’était pas très à l’aise avec DirectX et les cartes accélératrices. Le jeu n’était pas très réussi graphiquement ni en terme de performance. Le Formula One 2002 de EA était plutôt réussi mais je n’ai pas retrouvé les sensations de GP3. Si bien que j’ai continué quelques saisons avec mon GP3, jusqu’à ne plus trouver les updates. Et puis pour le multijoueur, ce n’était pas ça non plus.

Aujourd’hui, le jeu conserve ses fans et j’ai même vu des vidéos avec le son des moteurs d’aujourd’hui, les écuries de 2014, etc… J’ai fait mon deuil d’y rejouer, surtout que la F1 moderne ne me passionne guère. A quand une version FE GP1, pour la formule E? Ca ressemblerait peut-être plus à Trackmania. Mais c’est une autre histoire.

Written on September 6, 2018
Categorie : geek
Tags : 2000s,Automobile,formule1,geek,jeuvideo,Réflexion,retrogaming,simulation