Blog - Etat de ma déGooglisation et de ma DéGAFAMisation

On parle toujours de se “dégoogliser” dans le libre comme chez Framasoft (qui justement **annonce la fermeture de services**) mais dans les faits, c’est comment ? Sans tomber dans le manichéisme, on peut avoir une utilisation raisonnée des outils proposés par les GAFAM.

Petit rappel sur le terme GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. Bon, déjà je n’ai aucune utilisation des deux derniers depuis quelques temps maintenance si ce n’est un vieux PC qui traine sous Win7 jusqu’à sa mort, pour Madame et le PC à mon boulot où j’ai aussi du Office365 jusqu’au cou. On verra après pour le PC de madame, le jour de son remplacement …

Google : Je continue à utiliser Gmail comme boîte poubelle et la firme sait donc sans doute ce que j’achète parfois et reçoit du spam à foison. Par contre aucun mail personnel ou aucun mail officiel (administrations, banques, etc… ) ne transite par ici puisque j’ai protonmail etc…. Mais je n’utilise quasi plus qu’à 10% la recherche google et uniquement via DuckDuckGo (que je continue à préférer à Qwant, désolé pour le made in france qui n’en est pas vraiment vu le recours à d’autres résultats). Je regarde assez peu Youtube et uniquement via l’application que j’ai déjà montrée ici. Il faudrait par contre que je compte encore Waze, filiale de Alphabet/google et qui rend de sacrés services en région parisienne. Pas de google Maps, ou même de Google Translate, quand des concurrents (deepl, osm, here,…) font aussi bien (sans être tous libres pour autant). Evidemment, il n’y a pas non plus de Google Chrome pour naviguer, même sur le mobile…

Oui, …. il y a le smartphone, en** Android** et là, pas de secret, il y a toujours une part qui va chez Google malgré toutes les attentions. Il y a des jeux notamment qui ne peuvent se passer de Googleplay ou de compte Google (sinon Facebook argh). Aujourd’hui la seule vraie alternative est de ne pas avoir de Smartphone mais un “dumbphone”… difficile de se forcer à un tel retour en arrière. L’installation de roms alternatives n’est pas à la portée de tous et il faut qu’elles soient mises à jour. Sinon il faudrait aller dans les fourches caudines d’un constructeur à pomme ou autre chose. Car là aussi les surcouches de constructeurs usent des mêmes artifices que google pour ce qui est de la récupération des données et usages. La Data est l’or noir du 21ème siècle !

image

Amazon : Si j’achète les livres via un concurrent français qui a possibilité de livraison en magasin près de chez moi, il reste malheureusement des denrées très spécifiques qui sont plus pratiques à acheter sur Amazon…. mais pas forcément le français. Pour l’essentiel, je passe par des enseignes spécialisées et effectivement, ça va multiplier les comptes à droite à gauche (et donc des données parfois revendues indirectement à des GAFAM). Reste que le SAV Amazon est hors-pair mais cela masque un véritable gâchis de produits retournés ou invendus. Ils remboursent facilement mais ont fait un calcul de pareto pour s’apercevoir que la gestion des litiges et retour est chère par rapport à la gestion des déchets. J’ai bien peur que dans le secret, les concurrents fassent de même et que notre ère soit celle des déchets du commerce en ligne et du transport de marchandises. Car je n’oublie pas les magasins physiques dans mes courses. Et puis il y a les hébergements chez amazon, ceux que l’on ne voit pas car sous-traités chez eux. Difficile d’y échapper.

Facebook : J’ai conservé un compte et c’est vraiment pour faire acte de présence avec quelques contacts qui ne veulent pas en sortir. Quelques nouvelles de proximité puisqu’aujourd’hui ma mairie communique plus par là que sur son propre site. Ils ne sont pas passé non plus à Twitter qui a quand même été déserté par beaucoup d’enseignes pour Instagram, en attendant la nouvelle mode. Il n’y a rien de moi mais comme on sait qu’ils ont des profils “fantômes”, il n’y a pas besoin d’y mettre des données soi-même pour qu’ils sachent déjà beaucoup par vos contacts et traceurs de navigateurs. Le peu de fois que j’utilise ce site, c’est à travers un container dans firefox, c’est à dire une fenêtre isolée dans le navigateur avec un plugin. 

Au delà de cela, la décloudisation n’est pas à prendre en compte que pour les GAFAM puisque les pratiques existent aussi ailleurs. C’est aussi se réapproprier globalement ses données. J’ai supprimé mon compte Flickr pro et il ne restera que quelques photos à terme. Maintenant se pose la question de l’utilisation de backups numériques pour les documents, des choses personnelles comme les photos. Aujourd’hui, j’ai Mega qui me sert à ce backup photo pour sans doute moins d’un an. J’ai vidé le compte box malgré la qualité du produit. Digiposte fait le boulot pour les documents officiels et Cozycloud complète. Je réfléchis à n’en avoir qu’un des deux, devinez lequel. L’instance Nextcloud elle ne fait aucun cloud mais juste des notes, de l’agenda, des contacts. J’ai donc comme objectif de passer de 4 vrais clouds à un seul. Je pense que Cozy peut très bien faire le boulot de digiposte, sachant qu’il en a déjà le backup. Il stocke aujourd’hui ce que j’avais sur box. Cela me permettrait d’avoir juste Mega+Cozy pour répondre à la sauvegarde de sauvegarde puis….on verra en 2020 par rapport au bilan comptable de Cozy aussi.

Mais au delà de cela, il y a des présences moins visibles de GAFAM (pas seulement les hébergements de Amazon web services). Sont elles problématiques pour autant ? Je parlais des multiples cookies et boutons présents dans notre navigation internet et qui récupèrent des données. Si sur un navigateur PC/Desktop on peut relativement bien faire le tri des cookies présents avec aussi des plugins qui vont bien, c’est mission impossible ou très très difficile sur son smartphone. On n’accède pas au détail des cookies stockés. Les plugins compatibles avec les versions mobiles sont très rares donc j’ai pris le parti d’utiliser deux navigateurs sur le même smartphone avec la fonction d’anonymisation. Pour le perso, j’ai mon Firefox dans sa version Preview pour l’instant, l’autre étant une purge. Pour le reste j’ai Opera qui a le mérite d’être rapide, de filtrer la pub nativement, même si derrière je suis soucieux de ce qu’il se passe (je vous explique l’astuce prochainement). J’attends impatiemment l’arrivée de plugins sur firefox et les promesses faites depuis longtemps sur ce produit. 

image

Alexander Ivanov (1827)

Aujourd’hui, j’aimerai bien voir quelqu’un me prouver qu’il est à 100% deGafamisé. Même les chantres du libre, les gourous doivent garder quelques traces à un moment donné, à moins d’utiliser des artifices d’anonymisation, ce qui n’est pas pour moi de la vraie degafamisation. Les services sont tellement imbriqués dans des millions de sites, aujourd’hui qu’il est difficile de s’assurer d’une absence totale. Rien que les google fonts, par exemple, sont un poison difficile à éviter. Il faut être réaliste, il y a aussi du positif dans ce que proposent ces sociétés. Elles ont à un moment donné tiré vers le haut des services, comme le mail avec l’antispam, la cartographie, le téléphone mobile, etc….Cela s’est payé cash mais ça a aussi ouvert les yeux à pas mal de monde, fait réfléchir sur les usages de la technologie. Ce n’est pas fini et la leçon à en tirer est que dans tout progrès, il y a un revers. Demain, on aura du GAFAM dans les voitures, dans les administrations….Oups, c’est déjà le cas. Ils seront partout au point qu’on ressort la menace de la loi anti-trust qui avait démantelée des sociétés à travers le Sherman Act, par exemple. D’ailleurs aux USA, Apple et Microsoft ont senti le vent de la lame. Cela dépend aussi du gouvernement en place et ce n’est donc pas pour tout de suite.

Je pense globalement avoir trouvé un bon équilibre dans mon utilisation quotidienne, même s’il me reste des axes de progrès. Chacun peut faire pas à pas à son rythme en trouvant et aidant à des alternatives. J’ai toujours eu pour philosophie de ne jamais mettre les oeufs dans le même panier. C’est exactement la philosophie inverse de ces sociétés qui veulent tout intégrer. Aujourd’hui c’est très visible pour Facebook qui fait de la petite annonce, de la rencontre, ….C’est plus sournois chez Google et c’est une autre vision pour Microsoft, Apple, alors qu’Amazon veut être la boutique unique. On pourrait d’ailleurs dire GAAFAM en intégrant alibaba qui n’est pas encore trop visible chez nous mais l’est dans le monde non occidental.

Derrière le succès des GAFAM il faut aussi avouer qu’il y a la qualité de service (à défaut du produit en lui même ) et c’est là qu’on doit s’interroger chez des sociétés concurrentes ou même locales qui ne misent pas assez là dessus, pensant que c’est cher et qu’ils ne s’y retrouveront pas. C’est un peu mon dada mais comme le vieil adage dit, “un client satisfait est un client qui revient”…un client insatisfait en fait partir 10 ! Si Amazon a tué la Fnac, c’est pour cela, la société française s’enfonçant peu à peu dans la médiocrité, que cela soit en gestion de stock, en logistique ou en conseil. Si Google a tué les autres webmails, c’est pour cela. Si je change de crèmerie pour des exemples cités plus haut, c’est aussi parce que je m’y retrouve en qualité tout en ayant de l’éthique en plus. A méditer pour tous ceux qui se lancent dans des entreprises, d’ailleurs (et je ne dépasse pas encore le borne). Non, qui a dit que je visait le libre ! C’est la même médiocrité ailleurs, je vous assure !

Une chose est sûre, ces sociétés n’iront pas tout de suite au … Mitard !

la video

Written on September 28, 2019
Categorie : geek
Tags : cloud,consommation,degooglisation,gafam,informatique,Réflexion