Blog - Concentration

Mine de rien, écrire un billet comme celui-ci, ça demande de la concentration. Comme tant d’autres choses dans la vie, du découpage d’oignon, à la conduite d’une voiture, en passant par les jeux, la lecture, l’apprentissage… Voilà, là, c’était un peu le menu.

Allez, commençons par faire peur : Comme chaque année, on dit que les jeunes ont du mal à se concentrer en classe, que c’est pire qu’avant. Là, je vous mets un article suisse, pour changer, car après on va me dire que c’est un truc de français, à cause de l’éducation nationale, et patati, et patata. Bon, c’est bien joli de montrer du doigt mais parfois il faut se regarder soi-même. Récemment, j’ai parlé du sujet de l’autoformation et je parlais de la difficulté de se concentrer dans un environnement de travail par rapport à un lieu dédié à la formation. Mais l’environnement n’est pas le seul facteur propre à la déconcentration. Par exemple, sur mon écran, j’ai une messagerie mail, une messagerie instantanée interne, un téléphone interne posé aussi à coté et mon téléphone dans la poche. Si je veux me concentrer, il me faut donc couper tout cela. Et pourtant ça ne suffit pas…

img

par Sergey Khakimullin sur Dreamstime (libre de droit)

J’ai commencé à trouver que j’étais moins concentré dans mes lectures. Souvent, je me mets une petite musique pas trop entrainante, en fond, histoire de couper des bruits environnant. Mais j’ai parfois du mal à me plonger dans l’univers du livre, à avoir l’esprit qui construit de lui même le décor, imagine l’allure du personnage, anticipe les actions ou simplement les vie. Il faut que je sois dans la quiétude…Mais est-ce l’âge, les problèmes divers,.. la quiétude a du mal à venir. L’esprit part sur autre chose tandis que les yeux continuent de lire. En plus, c’est pire quand c’est un smartphone, car quand je tombe sur un mot, un lieu, j’ai parfois envie de faire une recherche pour mieux comprendre et là, c’est foutu, je sors de l’histoire, je me balade sur les liens. C’est sur qu’une liseuse qui ne fait que ça, n’a pas ce problème mais hélas, c’est fini ce temps là.

img2

Avant, je jouais à ça…. mais c’était avant.

Le pire, c’est quand je me suis aperçu que j’étais devenu complètement nul à quelques jeux dits de réflexion. Les échecs, les dames, le Go, le Shogi, Othello c’est fini pour moi. J’ai beau faire des efforts, je n’anticipe pas assez, je fais gaffe sur gaffe. Par contre, bizarrement, je ne rencontre pas ce problème sur des jeux qui font appel à des probabilité, du style Backgammon ou jeux de carte. Je peste juste contre les programmeurs qui choisissent de faire tricher leur programme, faute de programmer une intelligence artificielle. Je l’ai vu en rejouant à un jeu DS que je traiterai prochainement et là, je me dis que j’ai un coup de vieux. Ce qui rassure par contre, c’est quand tu te maintiens au niveau dans des jeux de course automobile (j’ai battu mes vieux temps sur Colin Mc Rae 1…ouf) ou sur des jeux d’arcade. Ca veut dire, quand même que l’esprit est capable de se concentrer, d’apprendre un parcours, de se souvenir du piège à éviter juste au bon moment.

Alors peut-être que c’est juste une partie du cerveau qui n’est plus entraînée et une autre qui l’est sans doute trop. Mais je vais revenir au début de l’histoire, sur le manque de concentration des élèves. Je ne vois qu’un petit bout de tout cela en ayant 4 ou 5 apprentis par an qui transitent chez moi. Effectivement, je vois bien celui qui ne se consacre qu’à ce qu’on lui a demandé, l’autre qui garde un oeil sur son snapchat, ses sms ou autre. Mais même sans cela, il y en a qui s’ennuient….Oh, c’est plus simple que l’on ne pense. C’est juste qu’ils attendent parfois autre chose que l’activité qu’on leur offre. Ils veulent du concret et pas se taper un câblage, un calcul… Ils imaginent accéder à un certain métier mais sont trop pressés. C’est un peu comme dans Karaté Kid (référence moisie, … le premier) lorsque le maître fait peindre son élève plutôt que de lui faire faire un combat. Mon exemple veut dire aussi que ce n’est pas si nouveau que cela.

la video

Et c’est là que l’on peut parler Déconnexion. Je pense franchement que l’on gagne à se discipliner. J’ai une collègue qui l’autre jour me répond à un mail à 19h30 le samedi. Je lui ai demandé pourquoi ? “Ca me stresse d’avoir trop de mail le lundi”. Sa famille lui reproche. Là aussi elle ne sera pas concentrée chez elle et on peut imaginer qu’elle peut stresser aussi pour un appel non reçu de son enfant…. Comment faisions nous sans portable? La question est toute simple. La réponse aussi si on se … concentre! La vie d’aujourd’hui finit par nous offrir trop de distractions.

la video

Written on September 16, 2017
Categorie : geek, reflexion
Tags : apprentissage,déconnexion,Réflexion,travail