BD - Bug, tome 1 d'Enki Bilal (2017)

Parler Bd sans parler Bilal, c’est impardonnable. Il fait partie, pour moi, du panthéon de la bande dessinée, ne serait-ce pour son dessin inimitable. Le voilà qui revient en plus avec un sujet très geek…

Mine de rien, Bilal a souvent été visionnaire. Et là, il nous plonge dans un cataclysme mondial dans quelques décennies avec une panne générale de tous nos moyens numériques, tous les serveurs et intelligences artificielles. On retrouve évidemment le style Bilal, un dessin crayonné et peint, aux tons gris et bleutés. Je trouve ça toujours magnifique, comme des peintures qui vivent devant mes yeux. Mais pour que ça prenne vie, il faut quand même une histoire et parfois il pèche un peu de ce coté là.

Il y a quelques éléments incohérents, effectivement, dans des aspects très techniques. Mais il faut passer outre cela pour se pencher sur la question centrale : Que deviendrait le monde sans réseau internet et moyens informatiques, aujourd’hui. Après l’installation de ses personnages, Bilal entreprend de critiquer ce monde et … se moque un peu de cette génération qui ne peut plus vivre sans smartphone et autres béquilles électroniques. Le transhumanisme est aussi visé à travers quelques personnes phares de la Silicon Valley. Je ne vais pas non plus tout dévoiler mais au premier tiers de ce premier volume, on est embarqué dans l’histoire et on essaye de comprendre le mystère de cette couleur bleue, affichée dès la couverture.

Un autre point important de l’univers développé par Bilal est la géopolitique du monde dans cette anticipation. Il y a évidemment des points criticables, par rapport à l’année affichée, de même que le coté néo-rétro qui rappelle un de ses amis, Jean-Claude Mézières. Mais c’est une vision intéressante de ce qui pourrait se passer avec des empires qui se construisent, d’autres qui disparaissent ou fusionnent, ou encore des mouvements terroristes et une société qui les intègre… Là encore je n’en dirai pas plus.

Ce qui compte, finalement, c’est qu’après quelques doutes dans les premières pages, je sois embarqué dans l’histoire et que j’attende impatiemment le prochain épisode. Et voir Bilal encore au goût du jour, ça me réjouit.

Written on April 12, 2018
Categorie : bd
Tags : 2010s,bd,geek,internet,numérique,sciencefiction