Musique - Beauvoir Free - American Trash (2015)

Jean Beauvoir continue en solo depuis Crown of Thorns. Mais il retrouve maintenant son comparse Micki Free pour un nouvel album.

Jean Beauvoir, c’est d’abord un compositeur hors pair ayant travaillé pour des pointures du hard rock, du rock et même de la pop. Sa carrière solo n’est sans doute pas à la hauteur de son CV, mais on peut toujours espérer que ses compos ne soient pas reprise dans la corbeille d’une major. Son dernier album pour Crown of Thorns, “Faith” nous avait laissé un souvenir mitigé, alors qu’en est-il de cet American Trash ?

Notre fantasque chanteur à crête iroquoise a toujours pour lui l’art de trouver des refrains accrocheurs et radiophoniques. Et on peut dire que ça part sur une tonalité très Hard Rock avec un “Angels Cry” au refrain tout de même plus pop. Mais cette tonalité restera très éparse avec des moments forts comme “Shotgun to the Heart”, “It’s never too late”, “She’s a K.O.” mais d’autres vraiment très évitables, comme “Never Give Up”, “Just Breathe”. Ce ne sont pas de mauvais morceaux mais seulement des choses très banales déjà entendues des milliers de fois. Evidemment, on pense à quelques artistes pour lesquels il a composé, comme KISS sur les couplets de “It’s Never too late” même si on verrait plutôt Whitesnake sur le refrain. Il y a un son parfois très années 80 bien sur. Mais on a droit aussi à quelques similitudes avec du Lenny Kravitz (lui même très inspiré par le passé) sur “American Trash”, avec Bon Jovi et une pointe d’AC/DC sur “Whiplash” ou bien Cheap Trick sur le très pop “She’s a KO”. Quelques effets de production paraissent bien superflus, comme le fond sonore de “Cold Dark December” sur le coté gauche du spectre sonore.

Pourtant, l’ensemble reste sympathique, autant que le personnage et on préfère retenir les bons moments. Il y en a pour tous les gouts mais cela reste plus AOR que Hard-Rock, malgré de gros riffs bien heavy. Après plusieurs écoutes, on se surprend même à chanter sur les morceaux que l’on disaient passables et à aimer revenir sur cet ensemble cohérent. C’est peut-être ça la magie Jean Beauvoir, faire croire que composer un hit est facile. Et celle de Micki Free doit être d’être totalement complémentaire en apportant une note vintage et bluesy au son très groovy de son camarade. En résumé, un album qui ne marquera pas la carrière de notre duo mais qui accompagnera volontiers un été plein de nostalgie.

la video

cover

Written on June 29, 2015
Categorie : musique
Tags : hard-rock,Musique,Rock,2010s