Souvenir de Gamer - Barbarian (1987)

En 1987, un jeu de combat a fait beaucoup parlé de lui, pour deux raisons : Sa couverture et sa violence (oui, déjà). Son nom : Barbarian, the ultimate warrior

C’est Palace Software qui commet ce crime et je serai complice sur mon Amstrad CPC un peu plus tard. Entre temps, le scandale a éclaté en Angleterre. Car la couverture et la publicité font appel à une pin-up presque aussi dénudée que celle de la page 3 des tabloids. Voilà qui est gênant pour le jeu vidéo, activité visant les adolescents, à l’époque. Les ligues de vertu montent au créneau. Et Maria Whittaker devient célèbre…Le héros incarné sur la photo par Michael Van Wijk, n’aura pas droit à cela. Il imite modestement le Schwarzenegger de Conan, sorti en 1982 et qui donna naissance à une vague de films heroic fantasy, comme Kalidor en 85, par exemple.

Mais l’autre scandale vient de scènes du jeu, un pur jeu de combat et de duels successifs où l’on doit tuer son adversaire jusqu’à libérer la pin-up…pardon la princesse. Le combat peut se terminer très mal pour l’adversaire qui voit sa tête coupée. Un gobelin arrive alors pour shooter dans la tête du perdant et l’évacuer de l’arène bucolique. Une version avec du sang vert sortira même (un artifice utilisé aussi dans d’autres jeux violent, plus tard dans l’histoire). Toutes ces polémiques ont servi l’aura du jeu dont les qualités étaient ailleurs. Il bénéficiait en effet de sprites (les personnages à l’écran) plus grand que la moyenne à l’époque (final fight ira plus loin dans le genre…) mais surtout d’une animation particulièrement développée et fluide. Pourtant à y jouer aujourd’hui, l’animation me paraît exagérément lente. Les combinaisons de mouvements sont peu nombreuses et on utilise souvent la roulade. Il faut évidemment anticiper les attaques de l’adversaire pour conserver ses 12 points de vie. Le mode campagne nous amène jusqu’à Drax, le méchant sorcier qui a kidnappé notre dulciné. J’ai souvenir de l’avoir vu une fois à l’écran mais je soupçonne d’avoir utilisé une “gruge”. La princesse doit encore être dans son donjon…

la video

Oui, le jeu n’était pas très difficile dans cette catégorie de jeu de combat (9 combats au total) qui sera bientôt surpeuplée. Tellement surpeuplée que Barbarian en deviendrait anecdotique. J’ai passé plus de temps sur International Karaté +, par exemple. C’était évidemment plus intéressant d’y jouer contre un humain grace au doubleur de joystick. Autant dire que la suite, Barbarian II, est banale, se contentant d’amener d’autres décors et ennemis. Aujourd’hui, ce ne sont pas les jeux de ce genre qui manquent et il faut avoir connu ce jeu pour vouloir y rejouer avec cette pointe de nostalgie. Anuman Interactive a tenté le remake en 2011 pour PC et Iphone, mais plus pour le nom qu’autre chose.

Sorti en 1987, par Palace Software, sur Acorn Electron, Amiga, Amstrad CPC, Apple II, Atari ST, BBC Micro, Commodore 64, MS-DOS, ZX Spectrum

Written on August 24, 2017
Categorie : geek
Tags : 1980s,combat,duel,geek,Geekeries,jeuvideo,retrogaming